Belnet apporte son expertise en matière de réseau au projet time & frequency BOOSTED

Publié le jeu 16/11/2023 - 09:05

BOOSTED est l'acronyme de « Belgium Optical network for Optical frequency Standards and TimE Dissemination » et vise à développer un réseau optique pour le transfert temps-fréquence (T&F) en Belgique et à le connecter, via la France, au réseau européen de métrologie. 

BOOSTED en quelques mots

BOOSTED est financé par INFRA-FED, une action d'impulsion du gouvernement fédéral visant à promouvoir le développement d'infrastructures de recherche émergentes au sein des institutions de recherche fédérales. Le projet mené par l'Observatoire royal de Belgique (ORB) a débuté fin avril 2023 et se poursuivra jusqu'à fin 2026. Actuellement, le projet est en phase d'exploration et examine les exigences techniques à satisfaire pour transporter le signal time & frequency ultra-stable sur le réseau de fibres optiques Belnet. Il existe à cette fin une étroite concertation entre l'ORB, Belnet, l'UCLouvain, REFIMEVE, l'Observatoire de Paris et le Laboratoire de Physique des Lasers (LPL, Paris).

Pourquoi le transfert temps-fréquence par fibre optique ?

L’ORB dispose d'un laboratoire temps-fréquence, dont les horloges atomiques contribuent à l’échelle de temps internationale UTC (Temps Universel Coordonné).  En outre, l’ORB génère une réalisation précise de l'UTC, une base pour l'heure légale belge (UTC (ORB)), qui est à la disposition des utilisateurs belges. Aujourd’hui, le transfert temps-fréquence se fait à l'aide du système mondial de navigation par satellites (tels que le système GPS américain et le système européen Galileo), qui présente une incertitude de 10-15 en fréquence relative sur une moyenne d'un jour. L'avantage de cette technologie est qu'elle est disponible partout et à un coût raisonnable. Cependant, le transfert est sujet à interférences et ne convient pas aux applications nécessitant une plus grande précision, telles que la spectroscopie de précision et la recherche en photonique, par exemple.

Une alternative prometteuse est la distribution T&F par fibres optiques, qui peut dépasser de plusieurs ordres de grandeur le transfert T&F à l'aide de satellites. Plusieurs laboratoires du temps européens sont déjà reliés les uns aux autres et la diffusion de leur réalisation de l'UTC (temps universel coordonné) aux institutions scientifiques et à l'industrie via la fibre optique a déjà commencé.

Le rôle de Belnet

Belnet participe officiellement à BOOSTED en tant que sous-traitant, mais apporte une grande expertise dans le domaine du réseau et du transfert temps-fréquence. Par analogie avec la France, l’ORB vise à utiliser le réseau de recherche national qui relie les universités et les centres de recherche. C'est pourquoi il a été fait appel à Belnet, le gestionnaire du réseau de recherche belge, pour qu'il permette de transporter le signal métrologique et le trafic de données en parallèle sur son réseau de fibres optiques sans interférences. En Belgique, une liaison sera établie entre l'ORB et certaines universités belges, où la fréquence ultra-stable sera utilisée pour la spectroscopie laser à haute résolution (par ex. UCLouvain) et pour la recherche en photonique (ULB, ou UGent). Les ingénieurs réseau de Belnet travaillent actuellement sur différents schémas pour transporter ce signal T&F ultra-stable sur le backbone de Belnet. Belnet sera également responsable de la liaison avec le réseau français REFIMEVE, par lequel une fréquence de référence ultra-stable est déjà distribuée.

Avez-vous trouvé ce contenu intéressant?

Copyright © 2024 Belnet.