Belnet a participé à un atelier de deux jours sur la gestion de crise

Les NRENs ont partagé leurs expériences et leurs bonnes pratiques

La gestion et la communication de crise sont essentielles pour que les entreprises et organisations garantissent la continuité de leurs activités et protègent leur réputation. Les 12 et 13 novembre, nous avons participé avec quatre collègues de Belnet à « CLAW 2018 », un événement consacré à la gestion de crise et organisé par GÉANT, le réseau européen de la recherche et de l'éducation.

Avec quelque 70 collaborateurs de plusieurs réseaux européens de la recherche nous nous sommes réunis à l'université de Malaga pour participer à un atelier intensif de deux jours. Après une brève première rencontre, il était temps de se mettre au travail. Durant deux heures, les organisateurs nous ont invités à faire face au mieux à une situation de (cyber) crise. Ils nous ont répartis en plusieurs équipes pour former un grand réseau de recherche (fictif). Chaque équipe se composait d'ingénieurs réseaux, de spécialistes en sécurité et en communication.

Le scénario prévu pour l'exercice était très réaliste. Comme en cas de crise réelle, nous avons été inondés d'informations et de questions. Nous devions réagir rapidement et efficacement face aux facteurs environnementaux en perpétuelle évolution.

Préparation, test, adaptation

Que nous a appris cet exercice ? La communication est cruciale, non seulement vis-à-vis du monde extérieur, mais aussi et surtout en interne. Manifestement, la communication au sein des équipes n'était pas toujours évidente. Tout le monde s'est rapidement concentré sur ses tâches : analyse des informations techniques, résolution de problèmes de sécurité, formulation d'un communiqué de presse… Nous en avons parfois oublié de nous concerter. Or, une transmission interne efficace des informations est indispensable pour sortir indemne d'une crise. En tant que pivot, le rôle du gestionnaire de crise est très clair.

Nous avons également compris qu'une bonne préparation était la clef du succès. En « temps de paix », il convient de réfléchir aux différents rôles et responsabilités au sein de l'organisation, tester les procédures et les adapter si nécessaire et songer au préalable à la communication de crise. Il s'agit de quelques éléments décisifs pour sortir d'une crise.

Apprendre les uns des autres

Le deuxième jour de l'atelier, nous avons reçu quelques conseils concrets et outils pour réaliser nous-mêmes des exercices de crise. Nous avons aussi beaucoup appris lors des discussions informelles avec nos collègues d'autres réseaux nationaux de recherche et d'éducation (NREN) sur l'approche à adopter pour gérer une crise et communiquer au sein de l'organisation.

Au bout du compte, chacun d'entre nous est reparti avec des points d'action concrets pour son organisation. En outre, nous sommes à nouveau convaincus de l'importance d'échanger des expériences au sein de la communauté européenne NREN. À suivre !