Le nœud Internet belge BNIX enregistre un trafic de données sans précédent

Bruxelles, le 20 mars 2020 – En raison de la crise du coronavirus, le trafic Internet dans notre pays bat tous les records. BNIX, le nœud Internet belge géré par Belnet, a traité ces derniers jours 30 % de trafic de plus qu’en temps normal sur sa plate-forme. Belnet s'attend à ce que le trafic de données reste très élevé dans les semaines à venir, voire qu'il augmente encore. En outre, Belnet souligne que BNIX, par lequel passe la majorité du trafic de données de tous les fournisseurs d'accès Internet (FAI) commerciaux belges, dispose d'une marge suffisante pour résister à cette surcharge.

Les entreprises et les organisations gouvernementales belges – dont Belnet – et la population en général ont reçu des directives strictes du gouvernement pour contenir le coronavirus. Dirk Haex, directeur technique chez Belnet, déclare : « Les employés travaillent à domicile et restent en contact avec leurs collègues, clients et fournisseurs via des conférences téléphoniques ou des vidéoconférences. Les étudiants suivent des cours en ligne en masse. Et le trafic Internet à usage privé augmente également de façon significative : streaming, messages, ... : tout se passe autant que possible en ligne. En conséquence, notre nœud Internet BNIX a enregistré des pics records allant jusqu'à 391 Gbit/s ces derniers jours. Le trafic moyen sur BNIX au cours des derniers jours a été supérieur de plus de 30 % à celui d'un jour ouvrable moyen. »

Performance, stabilité et capacité garanties

BNIX – abréviation de Belgian National Internet eXchange – est « le » nœud Internet belge, et forme le cœur de l'Internet belge. BNIX optimise le trafic de données entre plus de 60 participants, dont tous les grands FAI commerciaux belges tels que Telenet et Proximus, les grands fournisseurs de cloud computing comme Microsoft et AWS, mais aussi les fournisseurs de contenu et les sociétés d'hébergement. Belnet lui-même est également présent sur BNIX.

« BNIX joue un rôle central dans l'échange national de trafic. Grâce à ce nœud, les participants connectés – non seulement les principaux FAI mais aussi les fournisseurs de contenu tels que la VRT et Netflix – peuvent échanger du trafic directement entre eux. Cela rend le trafic Internet belge plus rapide et plus performant, ce qui est plus important que jamais en cette période de crise », ajoute Dirk Haex. « La plate-forme BNIX est extrêmement stable et performante, et peut facilement gérer des pics encore plus importants que ceux que nous connaissons déjà aujourd'hui. »

Gestion adaptée des incidents pour les hôpitaux

Belnet n'est pas seulement responsable de BNIX, c'est aussi le partenaire IT des hautes écoles, des universités, des centres de recherche, des hôpitaux et des organisations gouvernementales belges. Belnet est un partenaire crucial pour eux : vu la pandémie de coronavirus, une perturbation ou une défaillance de leur connectivité aurait des conséquences bien plus graves que d’habitude. C'est pourquoi Belnet prend des mesures spécifiques de gestion des incidents pour tous les clients directement impliqués dans la gestion de la crise du coronavirus. Il s'agit notamment du SPF Santé publique, du SPF Intérieur, du SPF Chancellerie du Premier ministre, de l’Institut scientifique de santé publique, de Smals et d'une vingtaine d'hôpitaux.

Le trafic sur le réseau Belnet est en baisse

Sur le réseau Belnet lui-même, on enregistre un tiers de trafic en moins que la normale. Il y a moins de téléchargement et plus d’upload. « L’explication est logique : vu que les étudiants suivent l'enseignement de façon numérique, ils utilisent davantage leur connexion Internet à la maison, qui est fournie par les FAI commerciaux. Il en va de même pour les employés de nos organisations affiliées, qui travaillent actuellement presque tous à domicile », explique Dirk Haex.

En raison de la hausse du trafic entre les employés qui travaillent à domicile et les organisations connectées, Belnet constate une augmentation du trafic qui passe par BNIX. « Pour l’instant, environ 60% de notre trafic de données passe par le BNIX », ajoute Dirk Haex.

Préparé à temps

Compte tenu de son importance pour l'Internet belge en général et pour les organisations affiliées en particulier, Belnet s'est préparé à temps pour la crise à venir. Il a également procédé immédiatement à ce que l'on appelle un « gel des changements » (change freeze) : toutes les modifications prévues pour l'ensemble du réseau Belnet et pour la plate-forme BNIX sont suspendues afin d’en assurer la stabilité. Seuls les changements indispensables et urgents sont apportés au réseau.

Dirk Haex conclut : « Qu'il s'agisse des institutions gouvernementales qui informent la population, des établissements d'enseignement supérieur qui passent à l'enseignement numérique ou des scientifiques qui échangent et analysent des données entre eux dans le monde entier : nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour aider tous nos clients au mieux. Bien avant que le gouvernement ne prenne les mesures strictes que nous connaissons aujourd'hui, Belnet s’est préparé au pire. »

Belnet prend également toutes les mesures nécessaires pour assurer la santé et la sécurité de ses employés et le confinement du coronavirus en général. Tous les employés travaillent à domicile et ont accès à toutes les technologies de conférence téléphonique et vidéo afin de travailler ensemble de manière optimale. Par conséquent, Belnet – y compris les Service Desks Belnet et BNIX – reste pleinement opérationnel.

Vous êtes journaliste et vous souhaitez plus d'informations ?

Copyright © 2022 Belnet.